[an error occurred while processing this directive]

“QUINTINE”
la terrible sorcière d’Ellezelles …”

 

Ou

Au détour “D’un sentier de l’Etrange :
”Le Sabbat des sorcieres d’Ellezelles …”,
au coeur de la “Region des Collines”


Si Mons a son petit singe, Ellezelles a sa sorcière: “QUINTINE”. Une caresse maléfiquement chanceuse vous ensorcèle d’un coup de balai…

De même, Ellezelles n’hésite pas à rivaliser avec la capitale! Si les Bruxellois sont fiers de leur Manneken Pis, les ellezellois ont adopte “EUL PICHOURE”, la sorcière qui sans pudeur se soulage en public! Cette fontaine en bronze débite de l’eau potable, et à l’occasion la célèbre bière locale “La Quintine”. Cette sorcière éfrontée est la concrétisatoin de l’esprit frondeur et machiavélique ellezellois.


Aujourd’hui, Quintine enfourche son balai et vous invite a une promenade insolite. Une promenade au coeur de la “Region des Collines”, au gré du “Sentier de l’Etrange”, arrêtons nous un instant sur la butte aux “Chorchiles “ …

Une fois l’an, à la lueur frémissante d’un clair de lune, les villageois Ellezellois ont le privilège de faire danser de terribles “chorchiles” (sorcières) sur la butte de la Place à l’Aulnoit. Celà se passe à la tombée de la nuit, le dernier samedi de juin. Le diable, les diablotins, les sorcières, le loup-garou, les lumerotes, les verts boucs, tous ces personnages étranges et peu recommandables reprennent vie pour un soir …
La diable vous invite à vous laisser émerveiller par les flammes dansantes du bucher expiatoire de la bétise humaine. Laisser vous enivrer par le philtre magique de notre amie terrible “Quintine” !!! Le diable attend ses sorcières sur la butte et prépare son philtre dans son énorme chaudron.
Vous voila en bonne compagnie!
Vous n’avez pas peur?
Alors on y va …


Mais que s’est-il donc passé dans ce mysterieux et démoniaque petit village, “Village Elu du Folklore”?

Peinturlureux, dans le corps et dans l’ame, le “grand Jacques Vandewattyne“ lance dans les annees 1970 le manifeste du Folk Art. Ce mouvement oeuvre à la mise en valeur et à la transmission de nos traditions populaires. Il puise son inspiration dans le bon peuple de chez nous. Il essaie de le décrire dans ses joies et ses peines, ses aspirations et … ses craintes. Il décide de construire notre avenir régional en se basant sur notre passé: “…Il faut garder nos racines et celà n’est pas du passéisme, que du contraire …!”
Dépassant ses délires peinturlureux, il amorce et entretien activement diverses manifestations folkloriques : Foire aux Artisans, Musée Vivant de La Hamaide, Hercule Poirot, Le sentier de l’étrange …

Quintine, la terrible sorcière d’Ellezelles, résultat des cogitations diaboliques de notre ami Jacques, nous est ici livrée corps et âme:

“ Voila comment Quintine, une Ellezelloise, aurait pu se comporter au debut du XVIIe siècle :

(… )

En ce temps-là, à Ellezelles (=/- 3000 habitants-Hainaut occidental-Belgique) sous l’heureux (?) règne d’Albert et Isabelle, la justice était exercée par Jacques Lelouchier, grand bailli de Lessines-Flobecq, Jean Lelatteur. Neve était le maieur de la localite, tandis que Maître Jean Vanderwecq en etait le curé.

Le 26 octobre 1610, 5 femmes furent condamnées pour crime de sorcellerie et executées par la corde et le feu.

Il s’agissait de:


  • Agnès DELPLACHE agée de 80 ans
  • Martine DELVIGNE agée de 50 ans
  • Catherine Delevoye agée de 60 ans
  • QUINTINE DELE CLISSERIE agée de 38 ans
  • Madeleine Lesterquy agée de 65 ans


“ … J’ai conçu et imaginé ce terrible Sabbat qui met la sorcellerie en exergue, mais je suis convaincu de l’innocence de ces malheureuses. J’ai une pensée émue pour les victimes de l’intolérance, de la méchanceté et de la bêtise humaines…” (JV)

Ces exécutions ne porterent pas chance aux ellezellois, en 1615, la peste ravagea la localité !!!!

Dans les annees 70, une butte intrigante, située au hameau de la Place à l’Aulnoit, attire l’attention … Les langues se délient : ““C’est l’mareu a chorchiles” … C’est la butte aux sorcières. C’est là qu’elles se réunissaient … On en a brûlé cinq d’un coup …”

Le loup-garou hantait nos collines. Ils s’attaquaint aux “scrineux” isolés (ceux qui participait à la veillée). Il leur sautait sur le dos, leur enfoncait ses griffes dans le cou et se faisait porter. Nos campagnards avaient une réelle frousse de cet être, méconnaissables sous sa peau de loup, mi-homme, mi-loup.

Toute ces légendes donnèrent l’idee à note ami Jacques de faire danser sorcières, diable et loup-garou, lors du célèbre Sabbat des Sorcières, à la lumière d’un clair de lune …

(…)

N’hésitez donc pas a venir gouter ce plaisir étrange de l’ambiance du Sabbat, le dernier samedi de juin :
Au menu du jour : cornaille aux cosenes, potage de bave de crapaud, et comme dessert … fromage “ Crotte de Diable” …
Dès 17 heures, les Macrales de Haccourt parcourent les rues du village.
A 19h30, vous pourrez assister à l’intronisation des nouveaux Chevaliers de l’Ordre du Ramon (=balai des sorcieres) en la Salle Chez Nous.
A 20h45, jet de sortilèges du balcon de la Maison communale
A 21 h, départ des terribles chorchiles. Des bergers musiciens les ménent au Sabbat au son de la cornemuse. Elles sont suivies par les spectateurs et escortée par le loup-garou.


N’oubliez pas en passant, de frotter la tête de Quintine (a l’entrée de la maison communale) et si vous parvenez à répéter avec le bon accent :
“Houp, houp, riki, rikete, padzeur les haies et les bouchons vole au diale et co pu lon”, vous formulez un voeu et il sera exaucé ! Etrange, n’est ce pas?

J’espère que vous n’êtes pas déçus et que vous avez passé quelques frissonantes minutes en compagnie de ces êtres mysterieux et inquiétants. Si vous l’êtes, je m’excuse d’avoir abusé de votre temps, mais avouez que l’air de la campagne, vous a fait du bien !

Le peintre a materialisé ses fantasmes au travers de ces personnages et il a l’esprit apaisé. Mais vous, “Si l’nute qui vit, vos astez gauki d’eul cauk’mark, vos savez de du qu’cha derive!”
C’est quelques mots en savoureux picards de l’endroit signifient tout simplement : Si la nuit prochaine, vous avez des cauchemars, vous savez d’où ça provient …
Un seul remède : un bon verre de “Quintine” et un bon quartier de “tarte au Maton”.


Au revoir et au plaisir de vous rencontrer dans nos collines verdoyantes et ensorceleuses …

 

Sorcièrement Votre ……..

 

Cecile DELCUVE

source : http://maitre.cles.free.fr


Recherchez :
sur le site
sur le web


Chercher sur le net
Plan du site
Les Actualités
La Blague du jour
Votre Horoscope
Bientot l\'Euro
Mailing Liste


Archives mailing liste
Meteo


© 2000 Belgo Webdesign