30 ans ça ne se fête pas tous les jours

La courtoisie veut que l'on ne dise pas en public l'âge de ces dames.

Mais quand elles sont sorcières et quand elles vivent une seconde jeunesse...


Elles sont d'espiègles sorcières, escortées d'un diâle rougeoyant, d'horribles verts boucs, d'un leu impitoyable. Elles sont sorcières effarouchées, poursuivies par des paysans aux abois et vouées aux gémonies par des juges.
Elles sont sorcières, riantes et belles depuis trente ans, vivant une seconde jeunesse après être sorties des livres d"histoire et des légendes.
Avec leurs soupirants et complices colorés, ces drôles de créatures ont été fêtées samedi soir à Ellezelles à l'occasion de leur 30e anniversaire.
Maintenant enracinées dans la vie locale et régionale, elles ont donné leur cachet à leur commune où les commerces s'énumèrent en " ...ine ", où les sentiers leur font la part belle, où les doctes penseurs touristiques composent avec elles.


Les comités

L'actuel comité du sabbat rassemble Christian Pieman, Vincent Decouttere, Anne Delmée, Claude Carrez, Séverine Ricour, Frédéric Vandamme, Marianne Hauro, Marie-Catherine Leleux, Bernard Le- leux, Robert Bourdeaud'Huy, Patrick Gherraits, André Callaert, Martine Stragier, Marcel Buron, Johan Wallemacq, Sylvie Devos, Christophe Devos, Marie-Rose Devos et Claudy Devos.
Le comité des " Amis de Watkyne " Il était représenté samedi par Gérard Menne, Claude Vandewattyne, Jacqueline et Jean Cambier, Jean et Véronique Mouton, Robert Bourdeaud'Huy et Christian Pieman.

 

Jacques Vandewattyne, en initiant cette fête aux accents diversifiés et intemporels en 1972, à Ellezelles ce qui constitue aujourd'hui sa principale fierté touristique, son essentielle dimension populaire et folklorique. Et le plus frappant finalement dans cette belle histoire, c'est qu'elle n'a jamais dfi être politiquement téléguidée ou téléfinancée pour qu'elle s'enracine avec fermeté dans un terreau fécond. La fête organisée samedi par le " comité du sabbat" et les "Amis de Watkyne " au " Chez nous " à Ellezelles a d'ailleurs encore témoigné de manière saisissante " ...euh, tu saisis Michel?" de cet ancrage fécond dans l'Ellezelles " polypolitique ".

Christian Pieman et Vincent Decouttere (pour le comité du sabbat), rejoints dans leur démarche par Gilbert Menne (président des "Amis de Watkyne ") ont donc congratulé une série d'ancien(ne)s au fil; d'une soirée gauloise arrosée de Quintine et bercée des notes de bardes (non des Assurancetourix, mais des Supermusix).

Vincent Decoutere & Christian Pieman

Complices de Watkyne

Parmi ces hommages, le plus marquant et émouvant a été celui exprimé à l'égard de Solange Vandewattyne, dans la mémoire de son génial et intarissable créateur de mari. Ensuite des figures sabbatiques ont rejoint une scène trop petite. Il y avait là d'anciennes sorcières: Francis Wallemacq, Agnès Wallemacq, Robert Bourdeaud'Huy, André Callaert, Ernest Desoubry, Michel Beckers, Agnès Beaucamp et son mari, André et Arnaud Baudinot, Eric Rosier, Claude Vandewattyne, Claude Delfairière. Des anciens didles et loups-garous étaient présents: Hubert Van Rechem, Jean-Marie Noppe ; Andrée Turpin a été associée en guise d'hommage et en mémoire à son regretté mari, Jacques Bertouille. On repérait aussi des paysans: Adrien et Marc Van Nieuwenhuize, Roger Delfosse, Marcel Buron, Robert Cambier, Robert Ronse, et leurs épouses.

Siégeaient des anciens juges comme Jean Cambier ; des moines comme Gilbert Degeyter, Jean-Luc Roos, Véronique Cambier; des membres du groupe des Sauteriaux avec Bobonne Germaine, Jean-Marie Van Coppenolle, Christiane Flameng, Anne Beaucamp, Johan Wallemacq, Pierre Vandewattyne ; des musiciens de la 1ère heure comme Jean-Marie Decouttere et Claude Ledoux ; une voix de sorcière, Paulette Hustache. Les représentants de la commune ont été associés aux " mercis " pour l'appui logistique et financier. Etaient présents le bourgmestre Michel Rasson, les échevins Serge Hustache et Serge Maucq, le président du CPAS Benoît Deschamps. L'hommage officiel a été ponctué par l'envahissement amical des derniers centimètres carrés de la scène par les sorcières actuelles et la salle a pu ainsi reprendre l'hymne ellezellois : " Houp, houp,... "

tout le monde sur la scème


Source : courrier de de l'Escaut avec l'aimable autorisation de Francis Hostraete




programme du sabbat
cliquez ici

Meteo